English Español Português Français Deutsch Kreyòl

 

Appel à Communications

L’Association pour l’étude de la diaspora africaine (ASWAD)
10e Conférence biennale
Organisée par The College of William & Mary
Williamsburg, Virginie, États-Unis

 

Commémoration, Renaissance, Révolution :
Le sens de la Liberté dans le monde africain à travers le temps et l’espace

du 5 au 9 novembre 2019

L’année 2019 marque le 400e anniversaire des origines de l’esclavage dans ce qui est devenu les États-Unis avec l’arrivée d’une vingtaine d’Africains à Jamestown en Virginie en août 1619. Décrit dans les Registres anglais comme « une vingtaine et quelques nègres » ces captifs Africains venant d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale représentaient l’intensité croissante de la traite négrière transatlantique, la plus grande migration forcée au monde entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques, les Caraïbes et l’Asie. Ce système mondial de migration, d’asservissement et d’oppression jouait un rôle capital dans la création du monde moderne. Dans le monde noir, l’émancipation des personnes asservies n’a malheureusement pas entrainé une liberté totale. En outre, des décennies de domination coloniale européenne, surtout sur le continent africain, ont encore entravé les personnes d’ascendance africaine dans l’économie politique mondiale, avec un impact négatif qui continue jusqu’à nos jours.

L’Afrique est le berceau de l’humanité et dans de nombreuses circonstances les descendants d’Africains se sont dispersés et ont immigré vers tous les coins de la planète. Ces nombreuses diasporas africaines sont marquées de diverses manières par le mouvement (volontaire ou non), la servitude, le commerce, les objectifs militaires et impériaux et l’ambition culturelle, académique et professionnelle. Cette compréhension élargie nous offre de nouvelles possibilités d’apprécier pleinement les histoires complexes et les cultures créatives à travers des nombreuses diasporas africaines d’aujourd’hui. Malgré de grandes différences entre et au sein des diasporas africaines contemporaines à travers le monde, il existe de nombreux points communs de marginalisation, d’exclusion et de privation matérielle pour les personnes d’ascendance africaine dans leurs sociétés respectives. Le monde contemporain assiste à une résurgence d’un racisme flagrant, de la xénophobie, de la misogynie, de l’homophobie et d’autres formes d’intolérance portés contre les communautés d’ascendance africaine et d’autres communautés racialement construites comme « autres ». En dépit des horreurs passées et présentes, les personnes d’ascendance africaine du monde entier ont survécu et prospéré, se souvenant de leur passé et réimaginant leur avenir dans des façons qui continuent à mener à la renaissance, la liberté et la révolution dans le monde contemporain.

L’ASWAD invite les soumissions de panel et des propositions individuelles pour sa 10e conférence biennale qui se tiendra à Williamsburg, Virginie (USA) du 5 au 9 novembre 2019 sur le campus du College of William et Mary pour discuter, examiner et réfléchir aux legs de l’esclavage et le(s) sens de la liberté pour les personnes d’ascendance africaine à l’échelle nationale et internationale. Nous recherchons également des communications qui interrogent les nombreuses autres diasporas qui ont commencé, et continuent, en Afrique et qui continuent de prospérer en Europe, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique centrale et l’Amérique du Sud, dans les Caraïbes et dans les pays du Pacifique. Nous sommes particulièrement intéressés par les panels et les communications individuelles qui portent sur les thèmes de la conférence : la commémoration, la renaissance et la révolution dans de multiples diasporas africaines à travers le temps et l’espace. Cependant, nous encourageons également les communications traitant toute période ou thème liés à l’étude des descendants d’Afrique.

En tant qu’association interdisciplinaire, l’ASWAD invite les chercheurs de toute discipline, y compris les sciences humaines, les sciences sociales, les arts du spectacle, l’éducation, les sciences physiques, les sciences de la vie et de la santé, l’ingénierie et l’informatique, à présenter des exposés sur la vie des Africains et des descendants d’Africains. Notre objectif est de collaborer avec des communautés d’activistes et d’intellectuels afin d’entreprendre un dialogue soutenu sur la diaspora noire, le sens de la liberté à travers le temps et l’espace et l’héritage historique et contemporain de l’esclavage.

En plus des universitaires, l’ASWAD espère compter sur un grand nombre de participants et invite artistes, militants, journalistes et chercheurs indépendants ayant des intérêts spécifiques dans une ou plusieurs des nombreuses diasporas africaines. Nous sommes particulièrement désireux de forger et d’améliorer les collaborations entre universitaires, chercheurs indépendants et membres de la communauté.

Nous encourageons les propositions qui correspondent aux axes thématiques de la conférence. Les thèmes de panel suggérés incluent sans s’y limiter :

  1. L’esclavage, l’abolition et les réparations
  2. Liberté, Résistance et Révolution
  3. La Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine des Nations unies, 2015-2024
  4. L’importance de la commémoration de l’année 1619
  5. L’Humanitarisme et les droits de l’homme dans le monde africain
  6. Les Féminismes « diasporiques », femmes, filles et l’Afrique globale
  7. L’Économie politique, la mondialisation, l’immigration et la diaspora africaine
  8. La Religion, le pouvoir et la praxis dans la diaspora africaine
  9. La Musique, la performance et l’activisme culturel en Afrique et dans le monde noir
  10. Les Familles, la communauté et le monde noir
  11. L’État, la citoyenneté et la société civile
  12. « Black Lives Matter » ; Reaja ou Será Morta, Reaja ou Será Morto ; l’Incarcération de masse ; Violence de l’État et résistance dans le monde noir
  13. Les Diasporas noires queer et les personnes LGBTQ noires
  14. Le Nationalisme blanc, le racisme, la xénophobie et le monde noir contemporain
  15. Le Chesapeake et la diaspora africaine
  16. L’Alimentation, la santé, le bien-être et l’Afrique globale
  17. L’environnement, le changement climatique, le développement durable et le monde africain
  18. Les Médias, les représentations et les personnes noires
  19. La Littérature et la traduction de la diaspora africaine et des identités noires
  20. Les Médias sociaux, les médiations électroniques, les mobilités numériques et les connectivités technologiques
  21. Les Communautés diasporiques dans le monde asiatique et pacifique : la Chine, l’Inde, le Japon, etc.
  22. Le Sport et les athlètes noirs
  23. La Temporalité, la mémoire et la diaspora africaine
  24. La Pédagogie, l’enseignement supérieur, la communauté et l’activisme
  25. La Syndicalisation dans des contextes locaux et transnationaux
  26. L’Europe noire
  27. Les Géographies, l’espace et les lieux
  28. L’avenir de la diaspora africaine : défis et opportunités
  29. Les Diasporas de la traite négrière pré-atlantique
  30. Les Communautés diasporiques au Moyen-Orient
  31. Les Diasporas du commerce et du travail et la migration économique
  32. Les Diasporas professionnelles et éducatives
  33. Les Diasporas culturelles et les diasporas identifiées sur le plan ethnique (diasporas yoruba)
  34. Les Panels sur « L’état de la discipline »

 

Informations sur les excursions

La conférence sortira les participants du cadre académique dans des communautés locales en Virginie. Les participants de la conférence visiteront des sites historiques importants et participeront à des événements communautaires tels que le « Jour du Souvenir » à Point Comfort, le premier lieu de débarquement des Africains en 1619. Nous visiterons Fort Monroe, site de la libération de 100 000 Noirs qui ont échappé à l’esclavage pendant la guerre de Sécession ; les sites du chemin de fer clandestin et des communautés de marrons ; et le « sentier Nat Turner » et le « chêne d’émancipation » à l’université de Hampton. La conférence coïncide avec un festival culinaire de la diaspora africaine, qui se tiendra à Williamsburg du 8 au 10 novembre 2019. Ce festival, qui présente des cuisines des cultures africaines, caribéennes, sud-américaines, afro-américaines et amérindiennes, témoigne du caractère diasporique de notre conférence. La conférence ASWAD se terminera par une visite du quartier historique de Jackson à Richmond, une visite des exhibitions sur l’année 1619 au Musée des beaux-arts de Virginie et au Musée de l’histoire et de la culture de Virginie et une réception de clôture à l’Institut d’art contemporain de Virginia Commonwealth University.

 

Instructions pour la soumission des propositions

Tous les participants de la conférence ASWAD doivent être des membres de l’ASWAD. Pour s’inscrire ou renouveler, veuillez cliquer ici : https://aswad.memberclicks.net/

Les propositions de panel entières seront prioritaires dans le processus de révision. Veuillez soumettre une proposition de panel de 200 mots au maximum pour des panels thématiques composés de quatre membres au plus et d’un éventuel animateur. Les propositions de panel doivent inclure des résumés de 150 mots au maximum et des biographies ne dépassant pas 50 mots pour chaque présentateur. Tous les participants doivent être membres de l’ASWAD et à jour de sa cotisation au moment de la soumission des propositions. La date limite pour les propositions de panel et les propositions individuelles est le 1er février 2019. La notification d’acceptation est prévue pour le 1er avril 2019. Une confirmation de présence et le paiement des droits d’adhésion à la conférence devront se faire avant le 15 mai 2019.

 

Séances de mentorat

ASWAD 2019 proposera également des séances de mentorat spéciales ouvertes aux participants inscrits à la conférence (les détails d’inscription seront publiés à une date ultérieure).